Il s’agit, en pourcentage, de la quantité absolue de chaleur utile que le foyer peut produire. L’efficacité maximale à régime continu s’établit comme suit : on chauffe le foyer jusqu’au point où la température à l’intérieur de celui-ci et celle des gaz d’évacuation s’équilibrent, ce qui indique que la température est devenue stable; des températures relevées à un endroit précis nous donnent la quantité de chaleur qui se dégage du foyer, valeur que l’on soustrait ensuite du débit BTU établi pour le brûleur; le reste obtenu représente la quantité maximale de chaleur que le foyer peut dégager dans l’atmosphère ambiante. Par exemple, notre poêle au gaz naturel, le GDS50, a un débit BTU de 44 000 BTU. Son efficacité maximale est de 84 %. 44 000 x 84 % = 36 960 BTU de rendement.